Le poids des mots


Les mots ont une puissance : la bible nous l'enseigne à plusieurs reprises.
Jean 1 : 1-4
Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu.
Elle était au commencement avec Dieu.
Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n'a été fait sans elle.
En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes.


Combien de fois nous arrive-t-il de maudire sur nos vies ou celles des autres sans même s'en rendre compte ?
-Je suis mort de rire
-Je suis cassé
-Je t'ai cassé
-Je crève de chaud
- Je vais mourir de fatigue
- Si tu montes là tu vas tomber
-Tu vas te casser une jambe !
-T'es un vrai casse-cou (ou autre...)
 -Si tu ne travailles pas tu seras clochard
- Tu n'arrives à rien dans ta vie
- Tu fais toujours tomber tes affaires
- Tu ne te concentres jamais
- Quelle cruche j'ai oublié cela
- Quel andouille j'ai fait ceci
- Je n'y arriverai jamais
- Tu vas me rendre fou
- Tu me rends malade
- Ca me rend folle
- Je te maudis
- Je suis maudit
- J'ai la mort dans l'âme
-...
La liste est longue, sans compter les fois où l'on cumule :
"Quelle cruche, j'ai encore pas fait attention à la météo, je suis trop nul et maintenant je crève de chaud et ce soir je mourrai de fatigue..."   Quoi, ça arrive !?!
On banalise tout, partout autour de nous, on proclame qu'on meurt de quelque chose tous les jours, voire plusieurs fois par jours, alors on ne s'étonne même plus de cette nouvelle mode, du style "tête de mort" qu'on voit un peu partout.
Un jour j'ai fait la remarque à une dame et elle m'a répondu : "mais c'est joli, c'est en strass.
Puis après un instant de réflexion, ho ! Vous avez raison, on banalise tout !!" ...
Nous assénons nos enfants de sobriquets "mignons" : je vais chercher mes petits monstres à l'école, je vais réveiller le petit diable, ho lui c'est un petit diablotin, et comment va la merdeuse? T’es une vraie chipie toi, ... la liste n'en finit pas là malheureusement !
Dès le matin, nous proclamons, des choses sur la journée : "Ho tu t'es levé du pied gauche, ça promet pour la journée..."
Nous prophétisons sur nos vies : "Quand on a un problème, il ne vient jamais seul, c'est la loi des séries..."
Prenons conscience que nous ouvrons des droits d'agir à l'ennemi et lui permettons de faire selon notre foi...
Soyons positifs ! Bondissons de joie, persévérons dans les difficultés, encourageons-nous et complimentons nos enfants, incitons à l'effort, prévenons des risques, approuvons, confortons, réconfortons, soutenons, exhortons-nous les uns les autres !
Et oublions toutes ces habitudes de langages, ces ponctuations maladroites, voire mortelles...
Bref, surtout : TENONS NOS LANGUES EN BRIDE !!!
Cela demande un effort et de la discipline mais ne sommes-nous pas des disciples : des disciplinés ??!!
Chacun fait des efforts pour préparer l'été en maillot de bain : le régime demande des efforts : apprenons à nos langues à se taire et faisons un régime de mots !
Mangeons équilibré certes mais avant tout, parlons plus équilibré : ce n'est pas ce qui rentre dans la bouche qui souille l'homme : 

 
Matthieu 12 : 34-37
… c’est de l'abondance du cœur que la bouche parle. 
L'homme bon tire de bonnes choses de son bon trésor, et l'homme méchant tire de mauvaises choses de son mauvais trésor. 
Je vous le dis : au jour du jugement, les hommes rendront compte de toute parole vaine qu'ils auront proférée. 
Car par tes paroles tu seras justifié, et par tes paroles tu seras condamné.

Matthieu 15 :11
Ce n'est pas ce qui entre dans la bouche qui souille l'homme; mais ce qui sort de la bouche, c'est ce qui souille l'homme.
 
Matthieu 15 :17-20
Ne comprenez-vous pas que tout ce qui entre dans la bouche va dans le ventre, puis est jeté dans les lieux secrets ? 
Mais ce qui sort de la bouche vient du cœur, et c'est ce qui souille l'homme. 
Car c'est du cœur que viennent les mauvaises pensées, les meurtres, les adultères, les impudicités, les vols, les faux témoignages, les calomnies.
Voilà les choses qui souillent l'homme; mais manger sans s'être lavé les mains, cela ne souille point l'homme.
 
Jaques 3 :5-6
De même, la langue est un petit membre, et elle se vante de grandes choses. Voici, comme un petit feu peut embraser une grande forêt !
La langue aussi est un feu; c'est le monde de l'iniquité. La langue est placée parmi nos membres, souillant tout le corps, et enflammant le cours de la vie, étant elle-même enflammée par la géhenne.
 
Proverbes 15 : 2
La langue des sages rend la science aimable, Et la bouche des insensés répand la folie.…


et y en a d'autres...
Ce n'est donc pas nous qui parlons, mais Dieu lui même qui nous a donné ses mises en garde, pour notre bien.
On a l'habitude de dire "les paroles s'envolent, les écrits restent". Si c'est vrai dans le monde actuel, dans les administrations, c'est un des paradoxes de Dieu !
Dans le monde spirituel, les paroles restent et continuent leurs parcours dans l'éternité. 

voir aussi ici